Bonnes pratiques : comment réussir ses campagnes d'emailing

emailingalumni

Les campagnes d’emailing permettent de partager des informations à l’ensemble ou à une partie de votre audience. Des campagnes envoyées à des intervalles fréquents sont un excellent moyen de créer du lien avec votre communauté et de l’inciter à revenir consulter les actualités de votre réseau.

Définissez vos objectifs

Une campagne d’emailing ne sera pourtant réussie que si vous la préparez consciencieusement et que vous restez à l’écoute de votre audience pour bien comprendre ses attentes et ses besoins. Taux d’ouvertures, taux de clics, prise de contact… fixez-vous des objectifs quantitatifs et/ou qualitatifs clairs pour mesurer au mieux l’efficacité et l’impact de vos campagnes.

Le message que vous allez véhiculer et sa construction vont directement découler des objectifs que vous vous êtes fixés : informer, vendre, fidéliser, questionner… Veillez à la cohérence entre votre message et le contenu de votre campagne.

Pour aller plus loin : http://exclamative.com/bonnes-pratiques/emailing-rappel-typologies-campagnes/

Segmentez votre base de données

Alumni en poste ou en recherche active d’emploi, étudiants en 1ère ou en 5ème année, enseignants, entreprises, partenaires, cotisants ou donateurs, etc. Ces interlocuteurs n’ont bien évidemment pas tous les mêmes attentes vis-à-vis de votre réseau ainsi il semble évident de segmenter votre base de données et de cibler votre message en fonction de chacun. Le module gestion des emailings et newsletter d’AlumnForce vous permet de segmenter votre liste de destinataires en fonction de leur promotion, de leur statut (étudiant, Alumni, enseignant ou recruteur), de leur filière, de leur situation professionnelle ou géographique, etc.

Optimisez votre message

– Faites savoir à votre destinataire qui vous êtes

Préférez les adresses de type service@nomdemonréseau.fr plutôt que les adresses génériques (contact@gmail.com).

On doit pouvoir identifier l’émetteur du message instantanément. Evitez également les adresses trop longues ou en majuscules qui ne plaisent pas aux logiciels anti-spam. Le module gestion des emailings et newsletters d’AlumnForce comprend la gestion des hard et soft bounces (mails rejetés par le serveur).

– Visez un rapport texte / image à 50%

Les logiciels anti-spam préféreront un mailing plus fourni en texte qu’en images car le contraire vous ferait passer pour un spammeur !

Au delà de cette considération, gardez à l’esprit que certains logiciels ou navigateurs vont avoir plus ou moins de mal à afficher vos images contrairement au format texte.

– Attention au vocabulaire !

Sachez que les logiciels anti-spam enregistrent les mots utilisés par les spammeurs. Ainsi, le dictionnaire de mots à bannir de vos campagnes d’emailing (et surtout du sujet de votre mailing) est riche. Attention donc à bien éviter les mots tels que « réduction » ou « à gagner » ainsi que les caractères spéciaux ($ £ %) car votre mailing risque de passer directement par la case « indésirables ».

– Astuce

En amont de l’envoi de votre mailing, vérifiez grâce au site IsNotSpam si le contenu de votre campagne est susceptible d’être qualifié comme étant un spam par les logiciels de filtre anti-spam.

Soignez l’expédition

Soyez rigoureux et pointilleux ! N’hésitez pas à relire et à tester votre campagne plusieurs fois avant de planifier l’envoi définitif. Avez-vous pensé à vérifier si votre message s’affiche bien sur smartphone ? C’est un détail de poids car près de 52% des internautes déclarent consulter leurs emails depuis leurs smartphones ! Optez donc pour un format de campagne en Responsive Design pour optimiser sa lisibilité.

Source : CoMarketing-news.fr

Pour finir : quand et à quelle fréquence ?

C’est devenu un des premiers gestes du quotidien : consulter ses mails depuis son Smartphone ou son ordinateur. Vous pouvez donc envisager d’envoyer vos campagnes d’emailing entre 9h et 10h du matin. Vos destinataires seront également enclins à vous consacrer un peu de leur temps aux alentours de 17h pour faire une pause dans leur journée de travail.

La fréquence de vos communications déprendra bien évidemment de vos ressources pour produire le contenu de vos campagnes mais également des retours de votre audience. Cela peut se mesurer notamment via le taux d’ouvertures : si vos destinataires n’ouvrent plus vos messages, c’est qu’ils se sont désintéressés. Le contenu est-il réellement pertinent ? Pensez également à garder un oeil sur le taux de désinscriptions (attention à ne pas passer pour un spammeur !). Analysez l’impact de chacune de vos communications pour bien comprendre les attentes de votre audience.

Une image vaut mille mots ! Découvrez notre article AlumnForce sur les meilleures infographies de réseaux Alumni !

Written by:

Matthieu

Matthieu

AlumnForce, a complete solution for your network and your members.

Compose your web & mobile platform for your network.

4 complete solutions to create the perfect platform.

Ready to launch your platform?

Entrust us with your project